Faire du cyclisme et encore plus à Madagascar
Tour individuel ou en petite groupe de 8 participants au maximum

Nos groupes commencent le jeudi, le 14 mai et 29 octobre 2020 ou selon votre proposition

Ce voyage, qui est en grande partie à vélo, se fait en 12 jours et 11 nuitées depuis le cœur des Hautes Terres Centrales Malagasy et se terminant à la côte tropicale de l’Est de la Grande Ile. L’itinéraire mène à travers des villages des Hauts Plateaux, et passe par des verts et luxuriants paysages de la mer. Vous verrez des gens pendant leurs travaux dans les champs et des plantations des fruits exotiques. Et aussi les animaux et plantes qui font la renommée de l’Ile de Madagascar. Nous cyclons dans la plupart de temps sur routes goudronnées mais également sur piste. Vous faîtes du vélo, jouez au Golf ou au tennis, faîtes de la pirogue. Vraiment une expérience dont vous n’oublierez pas.

Sont compris :

Guide touristique parlant français
Mécanicien de vélo (à partir de 6 participants)
Roadbook
Hébergement en Chambre double avec Douche et WC, en fonction de la disponibilité
Pension complète Jour 2 – 10
Demi-pension Jour 11
Petit déjeuner Jour 15
Eau minérale durant le circuit (les jours où nous faisons du vélo)
Frais de location de vélos en fonction de votre réservation
Vol domestique en fonction de votre réservation
Tous les véhicules requis, tous les transferts
Guides locaux dans les parcs
Prix d’entrée et du celui du guidage dans les parcs

Ne sont compris :

Vols internationaux et domestiques « dépendant de votre réservation »
Frais de location de vélos en fonction de votre réservation
Boissons non incluses
Dépenses personnelles
Autres activités, par exemple wakeboard, faire de la pirogue, du quad ou du kayak, de massage et autres assurances

Les Tarifs

Voyage individuel sur la base de deux ou trois personnes

Par Personne6990 Euro

en chambre double

Réserver

Voyage individuel sur la base de deux ou trois personnes

Par Personne5990 Euro

en chambre double

Réserver

Nos circuits pour groupes ou groupes privés avec au moins six cyclistes

Par Personne3990 Euro

en chambre double

Réserver

Frais de location pour le vélo 200 Euro
Frais de location pour l’E-Bike Euro
Supplément chambre individuelle 590 Euro
Vol Toamasina – Antananarivo, sur demande

12

Stevens Mira Stevens Applebee,
Rock Machine Torrent 70 et Cube Attention,
Châssis 29″; ou 27,5″;, 30 vitesses, Shimano Deore ou supérieur, fourche 100 mm Rock Shox ou SR Suntour

34

Informations complémentaires :

De / à Antananarivo
Durée : 12 jours / 11 nuitées
Vélo : 7 jours et petites distances
Distance approximative : à peu près 420 km, dont quelques 35 km Piste
Parc national : Parc national Andasibe-Mantadia

Park privé : Exotic Reptile Farm
Plage : un jour
Meilleure saison : d’avril au novembre
Pour ce tour, un vol domestique, qui n’est pas compris dans le prix du voyage, est nécessaire
Vous devez être un cycliste expérimenté et avoir un esprit d’équipe.

Les hôtels et lodges prévus :
(les informations sur la description des hôtels proviennent généralement de l’hôtel ou d’un tiers).
Les hôtels dans cette liste sont, selon l’emplacement et l’événement, des hôtels haut de gamme moyen, des hôtels-boutiques, de bons hôtels 3 étoiles ou des lodges confortables avec un charme particulier. S’il y a des exceptions, il s’agit de logements simples et authentiques avec le plus grand confort possible pour la région. Dans ces cas, c’est le meilleur hôtel sur le site. Le niveau d’hébergement est différent qu’en Europe.

Madagascar est un pays, très connu sous l’appellation de Troisième monde, et où le tourisme est encore en phase d’évolution. Vous devriez vous préparer à des changements de dernières minutes concernant l’itinéraire et les hôtels. Les conditions météorologiques comme la pluie et les cyclones peuvent submerger des zones entières ou détruire ponts. Les avions et les trains ne sont pas toujours à l’air – des fois pas du tout. Le niveau des routes et des hébergements n’est pas le même qu’en europe. Apportez un sens de l’aventure. Madagascar est un pays en voie de développement et nous venons des fois dans des régions éloignées où les hôtels, les infrastructures et les services souvent sont souvent en cours de développement. Il faudrait ne pas oublier le fait que les gens de ce pays que vous visitez ont un point de vue différent et que leur façon de penser n’est pas pareille que la vôtre. Vous devriez vous préparer de quitter votre zone de confort. Découvrir de près le vrai Madagascar – c’est un défi.
Les paysages de cette Ile continent sont très variés et s’étendent des zones sèches au sud de l’île, des savanes à l’ouest et nord, des forêts tropicales à l’est et au nord-est jusqu’aux zones subtropicales tempérées du centre. Notre itinéraire nous mène et fait découvrir l’est qui est tropical.
La scène est prête. Vos certitudes, laissez-les de côté. Une fois que vous aurez mis les pieds sur le sol malagasy le monde ne sera plus le même. Madagascar, ce pays où une seule roue peut vous vous porter. Chaque piste mène vers un bel et unique endroit. Inoubliable. Promenade à vélo entre ciel et terre, à l‘autre bout du monde.

Les grands moments du voyage :

De la capitale Antananarivo jusqu‘à la plage tropicale de Mahavelona, nous parcourons 420 km.

Apprendre à connaître la capitale et ses alentours
Imerintsiatosika Lemurs Park
Exotic Reptile Farm
Parc National Andasibe-Mantadia
Reserve spéciale Indri
Palmarium
Découverte de la plage de côte orientale, celle de Mahavelona (Foulpointe)

Les grandes villes : Antananarivo – Moramanga – Brickaville – Toamasina (Tamatave) – Mahavelona (Foulpointe)

Cet itinéraire fait la différence …
Les Malagasy sont des peuples bienveillants, amicaux et patients. Nous allons en nous incrustant dans des zones rurales et essayons de concilier la différence, souvent grande, entre les différentes cultures. Nous pouvons apprendre à connaître nos cultures et non pays respectifs. Nous vous donnons un aperçu de la culture et de la tradition de Madagascar. Nous apprécions notre interaction avec des différents groupes culturels dans un esprit de respect et de compréhension. C’est ce qui fait la différence.

Itinéraire détaillé

Jour 1

Arrivée à Antananarivo
Vol avec…

Votre guide ira vous chercher à l’aéroport et fera le transfert vers l’hôtel. Antananarivo pour est la capitale de Madagascar. Pour les familiers, c’est Tana. Les multiples collines escarpées entourant la ville étaient préférées par les reines et rois auparavant pour des raisons stratégiques. Ils y ont construit de Rova, de château, et de village pour les citoyens. La ville est devenue la plus grande ville du pays. Antananarivo est un ensemble enchanteur des yeux avec ses maisons colorées souvent collées à un angle de la pente. Des toits déjetés, des murs altérés dû aux intempéries, des maisons en bois délabrées se poussent les unes et les autres comme s’ils s’empêchaient de tomber. La façade originale de la vieille ville est caractérisée par sentiers pédestres entrelacés.

Antananarivo, San Cristobal est situé près de l’aéroport Ivato. Cet hôtel offre des chambres climatisées avec salle de bain privée. Avec jardin, terrasse, bar et WLAN gratuit. Toutes les chambres de l’hôtel sont équipées d’un téléviseur à écran plat et d’une kitchenette. Les chambres sont équipées d’une machine à café, d’un réfrigérateur et certaines ont une terrasse.

Jour 2,
Antananarivo – Excursion Lemurs Park, à peu près 65 km goudron facile

Notre premier jour à Antananarivo, la capitale de la Grande Ile. Après avoir pris le petit-déjeuner, nous nous occupons du vélo. Puis nous nous entreprenons une petite excursion aux alentours d’Antananarivo. Après avoir roulé sur une route de contournement, nous nous dirigeons vers l’ouest. Nous continuons de pédaler encore 20 km et puis nous arrivons dans un parc privé, le « Imerintsiatosika Lemurs Park ». Ce parc zoologique qui se trouve à l’entrée de la capitale malagasy s’est fixé comme objectif de réintégrer à long terme les animaux dans leur environnement naturel. Il y a également un jardin botanique. Après la visite, nous prenons le chemin du retour, vers notre hôtel. Antananarivo s’étale sur des nombreuses collines. Partout, nous pouvons voir des petites maisons en pierres qui se mêlent aux maisons traditionnelles et donnent à la ville un charme particulier. Le centre et la rue commerçants est l’« «Avenue de l’Indépendance», bordée d’arcade et classée monument historique, dans le quartier d’Analakely « la petite forêt ». Après la rénovation de nombreuses maisons et commerces, le Boulevard redevenu l’une des promenades les plus populaires.

Antananarivo, La Varangue est un bel hôtel se nichant dans un environnement authentique et calme du centre-ville. Les chambres qui à la fois spacieuses et confortables sont munies d’une salle de bain privée avec douche et/ou d’une baignoire, d’une TV, d’un minibar, d’un téléphone, de Wi-Fi et d’un coffre-fort.

Jour 3,
Antananarivo – Lac Mantasoa, à peu près 85 km, dont 30 km Piste

Nous commençons notre journée d’aujourd’hui de bonne heure pour éviter l’embouteillage de Tana. Lorsque nous serons sortis de la ville les routes seront plus calme. Nous roulons sur un goudron en bon état, la Route Nationale 2 ou RN2 à l’est, d’abord vers Manjakandriana. Nous traversons un paysage doux et vallonné ainsi que des petits villages et longeons les rizières qui sont omniprésentes. Nous continuons vers ce petit village qui est Manjakandrina. De là, nous roulons sur une piste. Le paysage se change, ici sur les Hautes Terres Centrales, il y a des forêts denses d’eucalyptus qui bordent notre chemin et avec la couleur rouge de la terre, c’est un contraste beau à voir. Le paysage se changeront très souvent dans la journée. De notre hôtel, nous avons une vue sur un lac.

Jour 4,
Mantasoa et ses environs, à peu près 40 km Piste

Aujourd’hui, nous entreprenons un tour à vélo aux environs du lac Mantasoa. Nous faisons également une excursion historique vers 1837 et visitons les vestiges des anciennes constructions de Jean Laborde. C’était un aventurier français dont le bateau a fait naufrage sur la cote malagasy. Il a gagné la faveur du dirigeant de l’époque. L’après-midi, nous pouvons faire la visiter de la petite île de Nosy Soa avec ses animaux dont lémuriens, grenouilles, etc. Ou vous pouvez aussi faire du cheval, profiter du massage, ou bien faire de randonnée. Le lac Mantasoa et ses alentours offrent des nombreuses possibilités de loisir, des sports et de détente. A Mantasoa, nous goutons des délices de la cuisine du terroir.

Mantasoa, Ermitage. L’hôtel est situé au milieu d’une belle forêt de pin surplombant le lac. Restaurant et bar, salon avec une cheminée. Equipements sportifs, salon de massage, équitation, court de tennis, volley-ball, bowling, basket-ball, ping-pong, sentiers pédestres, sports nautiques, excursions en bateau. Tout est possible ici. Au cas où vous n’êtes pas séduit par les activités sportives, offrez-vous un massage relaxant.

Jour 5,
Mantasoa – Moramanga, à peu près 62 km

Dans la matinée, nous poursuivons notre route en vélo vers l’est. Les 13 premiers kilomètres sont une piste facile et nous ramène au goudron de la RN2. De là, nous continuons sur une route goudronnée à travers une zone de forêt tropicale humide sempervirente vers Moramanga. Nous passons devant des nombreuses rizières et maisons typiques des Betsimisaraka, le groupe ethnique qui vit ici. Le reste de la matinée, le terrain et la route sont parfois plats ou vallonnés ou plein de virage. La descente rapide de Mandraka, nous emmène sur une route sinueuse vers l’Exotic Reptile Farm. C’est peut-être le meilleur endroit pour voir des caméléons, des grenouilles, des lézards et même des boas. Pendant un certain, nous avons la ligne du chemin de fer juste à côté et devrions aussi voir des temps en temps un des trains de marchandises. Quelques kilomètres après ce parc se trouve la ville de Moramanga, une ville qui a une place importante dans l’histoire récente de Madagascar. La ville est un des points de départ du soulèvement du 1947, un soulèvement (infructueux) contre les colons français. La région est à la fois rurale mais en même temps très peuplée. Notre hôtel n’est pas loin de l’entrée de la ville.

Moramanga, voici Bezanozano Hôtel, un hôtel de style local dans le centre de la ville avec un restaurant et une piscine. Une meilleure façon de faire la découverte de la population locale et de découvrir la ville.

Jour 6,
Moramanga – Andasibe, à peu près 31 km

Dans la matinée, nous faisons le tour de la ville. Le « Musée de la Gendarmerie » présente l’histoire des forces de l’ordre malagasy depuis sa création. Le spectre s’étend de la colonisation à nos jours. Ceux qui s’intéressent à la culture peuvent en avoir de leur argent. Puis, nous reprenons la route qui monte et descend. Plus tard, nous roulons sur une route secondaire à travers une forêt tropicale. Notre destination du jour est une région couverte de forêts tropicales humides où l’on peut encore voir des forêts primaires. Avant le 90% de la surface de Madagascar étaient couverte de forêt. Actuellement, seulement 10% environ ont été préservée. Dans ce monde isolé, l’évolution a suivi son propre chemin. Ainsi, la flore et la faune pouvait se développer tranquillement et sans influence vue que le pays est resté non peuplé pendant des millions d’années. Madagascar est probablement le premier pays possédant un taux d’endémicité floristique et faunistique le plus important du monde – la plupart des animaux comme les plantes sur l’île ne se trouve nulle part qu’ici. Les plus célèbres entre eux sont les lémuriens.

Jour 7,
Parc National Andasibe-Mantadia, à peu près 34 km Piste

Nous commençons notre journée d’aujourd’hui avec un petit trajet en vélo jusqu’au Parc National d’Andasibe-Mantadia. Puis, nous nous mettons à la recherche des plus célèbres des lémuriens, l’Indri indri. Nous suivons les appels bizarres et espérons de rencontrer toute la famille. Cette visite est également une occasion de voir plusieurs plantes souvent endémiques et bien d’autres lémuriens. Tout d’abord, nous faisons une randonnée dans l’Analamazaotra, la réserve des Indri. Nous essayons d’observer les différentes espèces de lémuriens, d’oiseaux et autres animaux, en particulier des reptiles. L’Indri, qui marque son territoire avec d’un chant inhabituel, est le plus grand des lémuriens vivants. Ce primate avec la queue et fourrure courte peut vivre jusqu’à 60 ans. L’Indri vit dans une étroite bande entre la côte est et les Hautes Terres, un des restes de la forêt tropicale. La région d’Andasibe est leur dernier domaine. Nous ne nous concentrons seulement pas sur les lémuriens puisque la forêt tropicale a beaucoup à offrir en ce qui concerne la flore et la faune. Environ 70% des espèces floristiques et faunistiques malagasy ne se trouve qu’ici et son donc endémiques. Après le déjeuner, nous prenons nos vélos direction le nord vers Mantadia. Nous randonnons dans ce parc de la forêt primaire avant de pédaler à nouveau. Les forêts primaires d’Andasibe-Mantadia sont constituées de forêt dense avec des arbres d’une hauteur impressionnante, des mousses humides et plusieurs espèces d’orchidées qui fleurissent durant l’hiver boréal. D’autres plantes indigènes du parc comprennent le pandanus, le palmier ravinala, bambous, des pois précieux comme le bois de rose, palissandre, le teck et l’ébène. L’écosystème est très sensible.

Andasibe, Lemur Lodge, des bungalows spacieux et lumineux avec une vue imprenable sur le grand jardin. Les chambres et les bungalows ont une terrasse où vous pouvez, après votre voyage, vous détendre. L’hôtel se trouve à quelques kilomètres en dehors du village d’Andasibe.

Jour 8,
Andasibe – Manambato – Ankanin’ny Nofy, à peu près 40 km, dont 7 Piste difficile, à peu près 70 km transfert en voiture et une heure de transfert en bateau

Peut-être, pendant le petit-déjeuner, nous entendons encore les cris des Indri. Nous renouons avec le cyclisme. Sur la route, il y a beaucoup de camions, des camion-citerne qui se dirigent vers le port de Toamasina ou qui en reviennent. La température commence maintenant à se changer, plus chaud et plus humide. Nous roulons sur une route goudronnée qui est variée et sinueuses et qui montent et descendent. La route offre également des panoramas à couper le souffle sur les vallées et collines environnantes. Des végétations luxuriantes des plantations de banane et de mangues bordent notre route. Voir l’originalité et la vie dans les villages est une expérience. Après le déjeuner pique-nique, nous continuons en voiture jusqu’à Brickaville, puis quelques kilomètres de plus. Les 7 derniers kilomètres, nous le faisons à vélo direction la mer. Nous devons faire encore des efforts pour arriver au village de Manambato et jusqu’à la berge du lac Rasoabe. Au point d’embarquement commence le transfert en bateau sur le lac de pangalanes, un canal artificiel reliant plusieurs lacs. Il est parallèle à l’océan indien et a été construit pendant la colonisation.

Ankanin’ny Nofy, Palmarium Ici, vous trouvez des bungalows traditionnels confortables. Tous les bungalows sont équipés d’une salle de bains et une terrasse ; laisser vous enchanter, le temps d’une journée, par le contact avec la nature, entouré par les doux tons de la vague et celui de la forêt.

Jour 9,
Visite du Palmarium – Ankanin‘ ny Nofy – Canal des Pangalanes – Toamasina, Transfer en bateau

Dans la matinée, nous randonnons dans la réserve du Palmarium et pouvons avec un peu de chance voir de serpents, lézards, caméléons et geckos. Le Palmarium est très connu pour sa richesse en lémuriens, à titre d’exemple Indri, Sifaka, Vari noie-et-blanc, lémur noir et lémur couronné. Une zone créée artificiellement pour les orchidées attire l’attention à la saison appropriée dans une zone par ailleurs intacte. Nous venons aussi pendant la visite à la rencontre de la fameuse plante carnivore. Après le déjeuner, nous reprenons le bateau. Peu à peu, le paysage défilera sous nos yeux tandis que le temps ne semble qu’avancer lentement. Pendant que nous serons sur le canal, nous verrons des plantations de riz et des aromates. Nous nous dirigeons maintenant vers Toamasina. Toamasina est la deuxième plus grande ville de Madagascar et a le plus grand port du pays.

Toamasina, Victoria Beach se trouve près de la plage. L’hôtel possède une piscine en plein air, un restaurant et un bar. Wi-Fi gratuit.

Jour 10,
Toamasina (Tamatave) – Mahavelona (Foulpointe), à peu près 63 km

Nous poursuivons notre tour en vélo après le petit-déjeuner. Des larges avenues bordées de palmiers, une promenade sur une plage de plusieurs kilomètres de long et de nombreuses grandes villas au milieu des jardins tropicaux nous attendent. Nous quittons la ville animée en direction du nord. La route est plate et est laissée libre, pas beaucoup de voitures. Nous apercevons les premières dunes de sable le long de la côte et passons devant des petites stations balnéaires. Un lagon sépare la route de la côte est. Mahavelona est une station balnéaire populaire sur la côte est de Madagascar. Notre tour à vélo se termine ici et maintenant les détentes et les loisirs sont de l’ordre du jour. Nous pouvons désormais oublier toutes les difficultés et célébrer notre succès dument mérité.

Jour 11,
Mahavelona (Foulpointe)

Un jour libre pour profiter de l’environnement marin et les belles plages. La plage est protégée par un récif corallien d‘où la possibilité de nager et de faire la reconnaissance tranquillement. Amuser-vous bien sur la plage et pratiquez les diverses activités nautiques. L’eau de la lagune est d’une rare beauté et clarté, ce qui permet une observation optimale des fonds marins. Bains de soleil, promenades et baignades pouvez-vous profiter sous le soleil et dans un environnement paradisiaque. Au programme : farniente et détente sous le soleil, promenade sur le sable chaud et dégustation de fruits de mer ou faire du golf.

Mahavelona (Foulpointe), l‘Azura Golf Ressort und Spa offre un confort prestigieux pour un séjour au calme. L’hôtel se trouve dans un endroit verdoyant et calme, avec son propre restaurant, un spa, salle de massage et un sauna. Il est équipé d’installations modernes. Installations sportives, sentiers de randonnée golf, volley-ball, football, jouer dans le jardin sont quelques-unes des activités qu’ils proposent ici.

Jour 12,
Mahavelona – Toamasina – Antananarivo
Vol avec…

Le dernier jour. Aujourd’hui, c’est le transfert, retour vers Toamasina, pour le vol rejoignant la capitale Antananarivo. – Fin de service à l’aéroport. –

Votre soif de découvertes n’est-elle pas encore étanchée ? Vous aimeriez encore rester quelques jours de plus ? Ou auriez-vous l’ultime envie de découvrir l’île tropicale de Nosy Boraha. S’il vous plaît, faîtes nous savoir.

Photos : © Momotas Sarl, Antsirabe avec l’aimable permission des nos cyclistes.